Qui sommes nous ?

L’équipe est composée de membres du Conseil d’Administration qui co-construisent des réflexions et actions avec les sympathisants.

Les membres du C.A.:

Rébecca Shankland est psychologue, chargée de prévention, Maître de Conférences à l’Université Grenoble Alpes, responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive et chercheure au Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie : Personnalité, Cognition et Changement Social. Elle est également chercheure associée à la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique de Grenoble Ecole de Management. Elle est membre du GRIPA (Groupement de Recherche et d’Intervention sur la Présence Attentive) à l’Université du Québec à Montréal, Canada. Elle est membre fondateur et Vice-Présidente de l’Association française et francophone de Psychologie Positive, déléguée à l’éducation positive. Ses recherches portent sur le développement et les effets de la gratitude et de la pleine conscience dans le champ de l’éducation, des organisations et des psychothérapies. Elle a publié plusieurs ouvrages sur ces thématiques parmi lesquels Les pouvoirs de la gratitudechez Odile Jacob (2016), La psychologie positivechez Dunod (2014) et Manager en pleine consciencechez Dunod en collaboration avec Lise Peillod-Book (2016). Elle oeuvre depuis plus de 20 ans dans le domaine associatif pour développer des actions de prévention, d’éducation positive et de protection de l’environnement. Elle est membre fondateur de l’association Social + et souhaite ainsi contribuer à la diffusion de la psychologie positive dans les domaines de l’éducation : accompagnement à la parentalité, éducation populaire, programmes dans les établissements scolaires…

Pour en savoir plus : https://www.lip.univ-smb.fr/person/rebecca-shankland

Pour plus de détails, CV R. Shankland

Evelyn Rosset est enseignante-chercheure en psychologie et sciences cognitives, docteure de l’Université de Boston aux Etats-Unis. Elle enseigne la psychologie positive à Cambridge et à Lyon et est chercheure associée à l’Université de Grenoble-Alpes. Sa principale expertise réside dans les domaines de la Psychologie Positive et du Nudging, avec des intérêts sur le sens, l’altruisme, et l’engagement. Elle travaille actuellement sur le développement du Maac Lab (www.maac-lab.com), organisation qui vise à rendre accessible au plus grand nombre l’engagement solidaire. Ce qui l’inspire : la confiance en l’autre, la confiance en l’être humain.

Matthieu Fouché est psychologue, formé à l’Ecole de Psychologues Praticiens. Il a travaillé sur les thématiques de précarité et de migration, notamment dans le soutien et la formation des professionnels en France et à l’étranger. Matthieu se consacre aujourd’hui à des activités pédagogiques et au développement du Maac Lab, une initiative qui rend l’engagement solidaire accessible au plus grand nombre. Il aime réfléchir à comment la psychologie peut avoir un impact au niveau de la société et pas seulement dans la rencontre individuelle avec le patient.

 

Jean-Paul Durand, de premier métier Infirmier Diplômé d’Etat, est maintenant formateur à l’Approche Centrée Solution (Solution Focused Approach – Steve de Shazer et Insoo Kim Berg), et détient un Diplôme Universitaire de Psychologie Positive de l’Université Grenoble Alpes. Il exerce dans différents domaines : en tant qu’enseignant vacataire d’une part à l’Université Grenoble Alpes à l’IUT2 de carrières sociales, en master 2 de psychologie, et dans le DU de psychologie positive qu’il coanime avec Rébecca Shankland ; et d’autre part à l’Université Nice Sophia Antipolis dans le DU méditation relation thérapeutique et soins. Il anime de nombreux groupes d’analyse de la pratique professionnelle dans le secteur médico-social. Il enseigne aussi l’approche centrée solution dans le cadre de l’association Alternatives (www.association-alternatives.fr). Il pratique la thérapie brève centrée solution en cabinet. Il est par ailleurs co-auteur, avec Rébecca Shankland, Ilios Kotsou et Christophe André, du programme de pratiques de psychologie positive CARE (Cohérence Attention Relation Engagement) ; il anime des groupes CARE et forme à l’animation de ce programme. Que ce soit dans son premier métier, notamment en soins palliatifs, ou dans son exercice actuel, il œuvre depuis trente ans à accompagner les personnes ou les groupes à pouvoir être en choix d’actions et de pensées pour servir la direction qu’ils souhaitent donner à leur vie ou activité professionnelle, en activant leurs propres forces, compétences et solutions.

 

Robin Fiault est psychologue diplômé de l’Ecole de Psychologues Praticiens et instructeur mindfulness. Il exerce pour diverses missions : au sein du cabinet Psya spécialisé en qualité de vie au travail (formations, groupes d’échanges, cellules psychologiques de crises); il enseigne la méditation et la psychologie positive à l’Ecole de Psychologues Praticiens, et anime des groupes mindfulness et thérapie A.C.T. au CNRS Lyon. L’objectif est de transmettre et partager des pratiques vertueuses pour la santé mentale et physique de chacun. Son site internet : www.robinfiault.com

Pour plus de détails, CV R. Fiault

 

 

Joran FARNIER est psychologue clinicien et psychothérapeute. Formé à la psychologie positive par le biais du diplôme Universitaire de Psychologie Positive à Grenoble, il anime ainsi un atelier de psychologie positive : le programme CARE.
Il enseigne à l’Université de Grenoble et de Nice différents cours et ateliers à destination des étudiants et des professionnels de l’accompagnement. Les matières dispensées concernent les pratiques efficaces en psychologie positive, l’optimisme, le développement des compétences émotionnelles, la gestion du stress dans les situations de prises de parole en public et la prise en compte de la psychologie et de la communication dans la relation soignant-patient.
Il anime également un blog de vulgarisation sur la psychologie positive.
Ses travaux de recherche explorent le rapport que nous entretenons avec notre bien-être : nous percevons nous comme acteur de notre bien-être, ou à l’inverse ce dernier semble-t-il plutôt influencé par des forces extérieures comme les aléas de la vie ou les décisions des autres ? Et comment cette représentation du bien-être influence notre capacité à le cultiver ?

Baptiste Frattina

Emmanuelle Ducassé

Béatrice Imbert

Jean-Baptiste Baudier