Qu’est-ce que l’autocompassion ? Selon Kristin Neff

Cet article, dans sa version originale a été écrit par Kristin Neff (source: https://self-compassion.org/the-three-elements-of-self-compassion-2/), et traduit par Camille Lesoil, étudiante en psychologie à l’Ecole de Psychologues Praticiens, vérifié par Robin Fiault, psychologue. Nous souhaitons rendre accessible la psychologie positive aux lecteurs francophones en traduisant librement des articles écrits en anglais. 

 

Ressentir de la compassion pour soi-même n’est pas vraiment différent que de ressentir de la compassion pour les autres. A quelles sensations la compassion renvoie t-elle?. Premièrement, pour avoir de la compassion pour les autres, vous devez remarquer que ceux-ci souffrent. Si vous ignorez cette personne sans abri dans la rue, vous êtes dans l’incapacité de ressentir de la compassion pour la difficulté de ce qu’il est en train de vivre. Deuxièmement, la compassion implique de se sentir touché par la souffrance des autres afin que votre cœur réponde à leur douleur (le mot compassion signifie littéralement « souffrir avec ». Lorsque cela se produit, vous ressentez de la douceur, de l’attention et le désir d’aider la personne qui souffre d’une manière ou d’une autre. Avoir de la compassion signifie également que vous offrez compréhension et gentillesse aux autres quand ils échouent ou font des erreurs, plutôt que de les juger sévèrement. Enfin, lorsque vous ressentez de la compassion pour un autre (plutôt que de la simple pitié), cela signifie que vous réalisez que la souffrance, l’échec et l’imperfection font partie de l’expérience commune.

L’auto-compassion implique d’agir de la même manière envers vous-même lorsque vous vivez une période difficile, un échec ou encore le fait de remarquer quelque chose que vous n’aimez pas chez vous. Au lieu d’ignorer votre douleur avec un état d’esprit pessimiste et rigide avec vous-même, vous pouvez vous arrêter pour vous dire « c’est vraiment difficile en ce moment », comment puis-je me réconforter et prendre soin de moi ?

Au lieu de vous juger et de vous critiquer sans pitié pour diverses difficultés ou lacunes, la compassion de soi signifie que vous êtes doux et compréhensif face à ces manquements personnels. Après tout, qui a déjà dit que vous vous deviez d’être parfait ?

Vous pouvez essayer de changer d’une manière qui peut vous permettre d’avoir une meilleure santé et être plus heureux. Cependant, l’intention est de prendre soin de vous-même et non pas parce que vous vous sentez vulnérable et inutile. Peut-être plus important encore, avoir de la compassion pour vous-même signifie que vous respectez et acceptez votre humanité. Les choses ne se dérouleront pas toujours comme vous le souhaitez. Vous rencontrerez des frustrations, des séparations, des deuils se produiront, vous ferez des erreurs, vous vous heurterez à vos limites.

C’est la condition humaine, une réalité que nous partageons tous. Plus vous ouvrez votre cœur à cette réalité au lieu de vous battre constamment contre elle, plus vous pourrez ressentir de la compassion pour vous-même et pour tous vos semblables dans l’expérience de la vie.