Pourquoi est-il utile, pour un patient, de connaître ses forces?

Pourquoi est-il utile, pour un patient, de connaître ses forces?

Article co-écrit par Déborah Cosi, étudiante, et Robin Fiault, psychologue-enseignant à l’Ecole de Psychologues Praticiens de Lyon   Certaines études montrent que seulement 1/3 d’entre nous sont capables de nommer spontanément leurs forces (Arnold, 1997 & Hill, 2001) et qu’uniquement 17% pensent les mettre à profit la plupart du temps au travail (Buckingham, 2007). Pourtant,Lire la suitePourquoi est-il utile, pour un patient, de connaître ses forces?